Vendez vos oeuvres !
Les actualités à l’International
Qui sommes-nous ?

l’œil de l’artiste, troisième partie

J’ai déjà écris de nombreux articles sur la façon dont l’oeil d’un  artiste voit les choses, regarde le monde.

Jacques Lacan écrivait que le tableau peint, l’image dessinée ne rivalisent pas avec l’apparence. Ils rivalisent avec ce que Platon nous désigne au-delà de l’apparence comme étant l’Idée.
Si vous pouviez voir le monde tel que mes yeux le voient… J’ai une palette de couleurs dans mon cerveau.

Ma démarche artistique associe en effet le monde extérieur au monde intérieur. Cette palette créée par mes sentiments, mon ressenti, la façon dont mes mains touchent et lisent les choses, car je peux voir par mes mains. Je les promène le long des choses pour en sentir les formes, la matière.

L’artiste, en dessinant, en peignant, en touchant et en sculptant insuffle au monde extérieur sa vision de ce même monde. Il l’agrémente du sien, le montre tel qu’il le voit pour pouvoir faire partager, échanger ses émotions. Ce faisant, il est en mesure d’évaluer ce qu’il a dessiné, peint, sculpté et de faire évoluer sa création. Selon moi, le processus créateur dépend de ce rapport constant, de cette tension, entre ces deux mondes, celle de la vision qu’il possède du monde.

L’oeil de l ’artiste qui dessine de façon “sauvage”, instinctive, dionysiaque, projette son monde intérieur. Mais croire qu’il ne prend pas en considération le monde extérieur est une illusion.
De la même façon, l’artiste qui construit en faisant cas, en apparence, du monde extérieur, obéit en réalité à une impulsion intérieure, à un élan : le dessin, la peinture, la sculpture préexistent en lui.

Pour prendre un exemple, la démarche ne consiste pas nécessairement à se dire d’abord: cette femme est jolie, donc je fais son portrait mais au contraire, c’est parce que j’ai en moi cette représentation d’elle, parce que je vois du bleu, du vert, du rouge, des bruns et des gris dans son visage, parce  que je ressens que telle ou telle couleur va mieux aller pour exprimer sa psychologie que  je fais le portrait de cette femme…

Autrement dit encore, on voit bien qu’il n’existe pas de distinction entre art abstrait ou art figuratif qui tienne. L’art figuratif participe finalement de la même démarche : l’artiste représente un élément de la nature mais cet élément n’est qu’une figure de rhétorique, c’est-à-dire une métaphore permettant de représenter son monde intérieur.

Mit freundlichen Grüßen (Bis bald Tschüss….!) / Best regards / Cordialement / Искренне ваш….
Artemis Irenäus 

 


Cet article est également visible sur la page des actualités de la galerie en ligne
ou sur le blog de “les koronin” et inclus dans le thème art & artiste