Vendez vos oeuvres !
Les actualités à l’International
Qui sommes-nous ?

galerie en ligne art contemporain : Baignoire à Saorge

Toute peinture d’Art revient à créer la beauté par des formes étendues dans l’espace de la toile.
Il est convenu et accepté qu’une chose est belle à partir du moment où sa contemplation nous procure une complaisance dont la vision est béatifique.

C’était à Fontan Saorge, petit village accroché à la montagne des Alpes de Haute Provence, chez nos amis mécènes Laure et Philippe Bizot, qui nous avaient aimablement prêté leur appartement. Nous rentrions d’une journée durant laquelle Isabelle avait terminé une suite de peintures de la petite Via Soutana ; Isabelle se prenait un bain.

Peinture

Saorges, Isabelle au bain


J’effectuais un rapide croquis d’elle dans sa baignoire. J’aurais pu appeler cette image « femme au bain », je me lançais dans plusieurs croquis sans plus me soucier de la réalité que transcrire par le crayon la plénitude qu’Isabelle ressentait. Il y avait un miroir derrière elle, et contrairement à ce que Virginia Woolf pense des miroirs, je jugeais celui-ci parfaitement à sa place.

De retour à Paris, j’oubliais  tout des véritables couleurs de la salle de bain pour m’adonner à un travail d’ordonnance qui impose à la mémoire visuelle l’ordre du psychique, c’est à dire la volonté de se souvenir des formes, des sensations conscientes, du ressenti, ce que je nomme la clarté et l’unité de l’idée, la vision conservée après que mes yeux aient fini de voir la scène.

Je prenais une toile, je posais un rapide plan inspiré des croquis faits à Saorge, je me mettais à peindre. Il n’aura fallu qu’un après-midi pour parachever cette peinture. Quand on peint sa femme, l’on connaît ses formes, l’on goûte encore mieux ses couleurs. 

« Isabelle au Bain », peinture à l’huile sur toile de lin et coton, format 90cm x 60cm, daté de 2018.

Cordialement,
Philippe.

 


Cet article est également visible sur la page des actualités de la galerie en ligne
ou sur le blog de “les koronin”