Vendez vos oeuvres !
Les actualités à l’International
Qui sommes-nous ?


L’opacité lumineuse

C’est notre venue dans ce village de Saorge, à une époque où nous pouvons y venir  qui nous en donne l’idée de ce qu’il pourrait être, de ce que nous en voyons. Ce que Platon nommait au-delà de l’apparence comme étant l’idée qu’on se fait d’une chose. C’est cette idée qui fait l’œuvre, non la reproduction d’une réalité commune à un groupe de personnes.  Le jour favorable est celui que nous choisissons pour peindre ce village, qu’il pleuve ou fasse beau, par rapport à ce que nous ressentons ce jour-là. C’est une exigence de sincérité: Philippe représente par l’acte de figuration ce qu’il ressent et non ce que les autres voudraient voir. 

C’est une lumière souveraine, indépendante. C’est qui permet à des peintres de ne pas éclairer leurs tableaux par des lumières partagées ou par morceaux comme chez  Rembrandt mais plutôt par la couleur directement, comme chez Matisse ou Gauguin., et de faire d’une surface plate et mat, une opacité de couleurs qui repassent les unes sur les autres une lumière intellectuelle qui trouver l’esprit du spectateur.

Delacroix note dans son journal : « Il y a une impression qui résulte de tel arrangement de couleurs, de lumières, d’ombres… C’est ce qu’on appellerait la musique du tableau. »

À la même époque, Hector Berlioz avec sa Symphonie fantastique révolutionne l’écriture orchestrale en accordant à chaque timbre instrumental une importance spécifique, une luminosité particulière.

A suivre.

Mit freundlichen Grüßen (Bis bald Tschüss….!) / Best regards / Cordialement….
Artemis Irenäus Von Baste 

Cet article est intégrable dans le thème des approches artistiques sur la base de la lumière